Aujourd'hui, j'ai mal à mon Charlie.

Coucou tout le monde. Aujourd'hui j'avais prévu un article futile, un article beauty avec mes tops de 2014. Mais franchement je n'en avais pas envie. Depuis que j'ai allumé la TV hier midi, je suis sous le choc. Je ne vais pas vous expliquer le pourquoi du comment, vous êtes certainement tous au courant de ce terrible attentat dans les locaux de Charlie Hebdo. Des attentats, il y a régulièrement, partout dans le monde. Mais là ça me touche directement. Ça me fait mal, ça m'interpelle aussi. Je ne sais pas expliquer pourquoi. Que ça se passe en France évidemment, on se sent tout de suite plus concerné. Mais c'est aussi le symbole qui entoure ce tragique évènement qui me rend triste. Je critique assez souvent sur Twitter les journalistes avec par exemple leurs titres toujours plus trashs pour vendre. Les news toujours plus sombres les unes que les autres, c'est pour ça que je coupe souvent ma TV ou google actu. Marre d'être envahie par des nouvelles toujours plus déprimantes. Mais là, tuer de sang froid des journalistes pour leur travail, pour leur dessin, je ne comprends pas. C'est une telle atteinte à la liberté d'expression que je suis sous le choc. Qui est on pour interdire à quelqu'un de donner son avis? Qui est on pour contraindre quelqu'un d'arrêter ses satires? Qui est on pour tuer pour une raison personnelle, politique ou religieuse? J'en ai les larmes aux yeux.


Source: myTF1.fr


Mais quand je vois cette vague de Je suis Charlie, quand je vois ces rassemblements spontanés, quand je vois cette union, ça me met du baume au cœur. Nous sommes tous émus, concernés et consternés. Mais nous sommes tous unis face à cette horreur et ça qu'il faut retenir. Retenir les noms de ses journalistes et ses policiers assassinés à cause de leur travail. Mais aussi retenir que tous ensemble, nous sommes plus forts. 

Ça fait gnangnan je sais mais il faut accrocher à ça. Cette barbarie me touche mais je vois que je ne suis pas la seule alors je ne cherche pas à le masquer. Aujourd'hui j'avais prévu de parler futile mais je ne peux pas. Pas aujourd'hui. Demain, parce qu'il ne faut pas se laisser dicter notre vie par des terroristes. Demain et les jours à venir, je reprendrai le cours de ma vie. Parce qu'il faut vivre, c'est la meilleure réponse à cet acte barbare. On ne va pas vivre sous la terreur, ça serait trop leur faire plaisir. Non on va continuer à parler beauté, à parler soldes et tout ces petits bonheurs de la vie. Parce qu'ils ne peuvent pas gagner, pas comme ça.

CONVERSATION

4 commentaires:

Merci pour vos p'tits mots, j'y répondrai avec plaisir!
Pour être averti de la parution d'un nouveau commentaire sur cet article, cochez la case "M'informer".

Back
to top