Opération bonheur 2ème étape: perte de poids et forme physique

Coucou tout le monde! Deux mois après ma première étape de mon Opération Bonheur, j'ai maintenant assez de recul pour vous parler de la deuxième. Si vous n'avez pas suivi le début de l'histoire, vous pouvez retrouver tout mes articles à ce sujet en allant dans la rubrique lifestyle, onglet "Opération bonheur". Pour résumer très rapidement, depuis ma lecture du bouquin "Opération bonheur" de Gretchen Rubin, j'ai décidé de tout mettre en oeuvre pour devenir plus heureuse au quotidien.



J'ai commencé par le sommeil. Je vous expliquais dans l'article dédié, les raisons de mes nuits pourries, les conséquences et mes astuces pour dormir paisiblement. A part quelques nuits parfois coupées à cause des enfants (maladies ou réveils nocturnes), je me sens beaucoup mieux dans ma tête maintenant que je dors. C'est très bête à écrire (et à lire) mais un sommeil de qualité est une des clés du succès pour entreprendre. Je me sens forte et d'attaque physiquement et mentalement à affronter un des mes challenge les plus difficiles: retrouver la forme physique.

Ma lente et grosse prise de poids


Je pense que mon problème de poids remonte, comme beaucoup d'entre nous, à mon entrée dans la vie d'adulte. A 20 ans, je ne me trouvais pas spécialement grosse mais molle, flasque. Il faut dire que depuis toujours, je n'ai jamais été une sportive. A l'école j'étais d'une nullité sans nom (n'ayons pas peur des mots) et surtout je détestais ça.

Au fil des années, je n'ai pas pris soin de mon corps comme j'aurai dû le faire: repas sur le pouce, Mcdo à 4h du mat' après une sortie en boîte, pas de sport...loin de la mode healthy! Résultat? Des kilos et une taille de gagnés. Rien d'alarmant mais du superflu, difficile à faire partir. J'ai décidé de m'inscrire à une salle de sport où je suis allée quelques mois avant de tomber enceinte pour la première fois. J'ai tout stoppé et en plus je me suis un peu lâchée. J'avais une envie constante de sucrée que j'ai eu beaucoup de mal à ré freiner sur la fin.


J'aurai pu me ressaisir après mon accouchement car je n'étais pas très bien dans mes jeans mais rien à faire, ma motivation à me bouger retombait comme un soufflet. Depuis des lustres, c'était pourtant ma bonne résolution number one chaque 1er janvier. J'ai réussi à perdre presque tout mes kilos de grossesse. Mais je dis bien presque car j'ai quand même gardé 3 petits kilos supplémentaires. Le temps a passé, je suis retombée enceinte et rebelote, même scénario. Vous le savez, la première année avec Maëlle a été compliqué car elle n'a pas fait ses nuits avant ses 1 an. J'étais complètement crevée et mal dans ma peau. J'avais encore pris une taille, je ne supportais plus de me voir en photo mais j'étais trop faible, dans la tête comme dans le corps pour me motiver.

Le bilan? Un corps à muscler entièrement et 11 kilos à perdre.

Heureusement, les miracles existent!


Le déclic


En fait, j'en ai eu plusieurs. J'ai lu le livre Opération Bonheur qui m'a permis de mettre noir sur blanc, tout ce que je pouvais améliorer dans ma vie pour être plus heureuse. Ensuite j'ai retrouvé le sommeil ce qui a changé ma vie, sans exagérer. J'ai pu enfin penser un peu plus à moi. J'ai à ce moment là, commencé une nouvelle lecture de Gretchen Rubin: Ma vie en mieux. Dans le prolongement de Opération Bonheur, elle nous explique la force des habitudes et leur mécanisme. Pourquoi certaines durent dans le temps et surtout pourquoi parfois nous n'arrivons pas à nous en imposer une nouvelle, comme moi le sport par exemple. Grâce à ce livre, j'ai compris comment je fonctionne et comment agir selon mes besoins pour imposer une nouvelle habitude. Je suis une oblative, c'est-à-dire que j'ai besoin d'une contrainte extérieure (un rendez-vous dans un agenda, une copine qui compte sur moi etc.) pour m'imposer quelque chose. Et de lire ça, ça a réveillé quelque chose en moi.


Mon inscription à la salle de sport


J'avais besoin qu'on me pousse aux fesses pour que je me bouge, ce n'est pas très flatteur mais je ne l'ai pas pris comme ça. Je l'ai pris comme une révélation divine. Pour certains, le changement se fera d'un coup, il faut que ça se fasse vite et tout de suite. Moi j'ai besoin que ça se fasse progressivement car sinon, je risque de lâcher en cours de route. Un mercredi de septembre, avec ma meilleure amie, nous avons décidé de nous inscrire à une salle de sport. On s'est renseignées sur plusieurs, on a en a testé une mais il y avait toujours un truc qui ne me plaisait pas (notamment le prix ah ah). En surfant sur le net, on en a trouvé une, à mi-chemin entre mon boulot et chez moi mais loin de chez mon amie. En discutant avec elle, on est vite arrivées à la conclusion que si on ne choisissait pas une salle près de chez nous/travail, nous n'irions pas. Nous n'habitons pas juste à côté, du coup, ça voulait dire ne pas s'inscrire à la même salle et donc y aller seule... Avant cela m'aurait arrêté net dans mon projet mais pas là, j'étais motivée à fond. Deux jours après, j'avais signé dans une salle (avec un prix promotion en plus, c'était un signe lol).


J'ai commencé à y aller quand j'avais un trou dans mon planning, par ci par là, doucement. Mais rappelez-vous, je suis une oblative, si je n'ai pas de "contrainte", je prends le risque d'abandonner ma nouvelle habitude et ça, c'est hors de question. Début octobre, 5 minutes de réflexion m'ont suffi: pour que la salle de sport devienne une habitude ancrée, il fallait qu'elle soit notée dans mon agenda, avec des jours et horaires précis. Sinon, je vais repousser: oh pas grave si je n'y vais pas aujourd'hui, j'irai demain. Mais le lendemain, j'ai la flemme ou un imprévu. Le surlendemain, je ne peux pas à cause du travail...bref vous avez compris, je n'irais pas du tout.

Du coup, en fonction de mon emploi du temps, je me suis imposée d'y aller le mercredi matin, le vendredi soir et le dimanche après-midi. Je reste une heure sur place, où j'alterne cardio et musculation, sur machines et j'espère pouvoir commencer les cours aussi. Cela fait donc un mois et demi que je m'y tiens et je suis fière. Mais rien n'est gagné, on dit qu'il faut 6 mois pour qu'une habitude devienne une réflexe. Et encore, le moindre changement dans notre vie peut la remettre en cause alors il ne faut rien lâcher.


Mon rééquilibrage alimentaire


Aller au sport c'est bien mais si je continue à mal manger, aucun intérêt. En matière d'alimentation, j'ai pas mal de mauvaises habitudes (qui elles sont bien ancrées bizarrement lol):
- un petit déjeuner assez équilibré mais à améliorer car fringale le matin
- un déjeuner pas assez copieux et trop souvent composé de plats préparés
- un goûter que j'ai trop tendance à oublier du coup bonjour les gâteaux industriels
- un dîner trop tardif et du coup grignotage dans les assiettes des gosses
- accro aux coca light (ma drogue)

Bref un sacré chantier. Si vous le souhaitez, je pourrais revenir sur mes nouvelles habitudes alimentaires plus en profondeur mais en résumé: adieu pain blanc le matin et pas de collation dans la matinée, uniquement un thé vert. A midi, c'est crudités+légumes+viande/poisson+fromage et fruit. Et j'emmène mon goûter: yaourt et barre de céréales.


Pour le soir, vous allez vous foutre de moi mais j'ai mis du temps à accepter mon constat et à oser en parler à mon mec. Nous avions l'habitude de dîner ensemble une fois les enfants au lit. Il aime beaucoup nous cuisiner des petits plats alors j'avais peur de le blesser en lui disant que je préférais manger en même temps que les enfants, et puis pour lui ça faisait tôt. Mais si je voulais perdre du poids, il fallait que je pense à moi. Je lui en ai parlé et il a très bien compris (coucou la parano c'est moi). Maintenant je mange tôt, vers 19h15 avec les enfants sauf le week-end où je dîne avec mon homme ou mes copines. Et ça a tout changé, terminé le grignotage et en plus je digère mieux car le dîner est plus éloigné du coucher.

Cela peut paraître anodin pour certains mais tout ces changements mis bout à bout font quand même une sacrée révolution.

Résultats?


- Moins 4.5 kilos sur la balance
- Je remets certains jeans dans lesquels je ne rentrais plus depuis 4 ans
- Un ventre beaucoup plus plat comme dégonflé
- Une fierté et satisfaction au top

Alors je sais que les photos avant/après sont beaucoup plus parlantes mais pour le moment, je ne me sens pas prête. Cela fait seulement un moi et demi que j'ai commencé et mon objectif musculation/perte de poids est loin d'être atteint. Je pense que je le ferai mais en temps voulu et puis je ferai des bilans réguliers.

Cela vous intéresse? Vous avez aimez cet article/pavé? Si vous avez des questions surtout n'hésitez pas! Le développement personnel est un sujet qui me passionne mais tout ce qui concerne l'alimentation/sport est nouveau pour moi alors je suis preneuse de conseils :)

Photos Kaboompics

CONVERSATION

7 commentaires:

  1. C'est super de voir que tu as des résultats très positifs. Je te souhaite de continuer ainsi. J'aime aussi tout ce qui est développement personnel. J'ai vu que tu avais bien aimé le livre "Opération bonheur". Je suis en train de le lire. J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! J'espère continuer comme ça longtemps aussi et c'est vrai que le livre Opération Bonheur a beaucoup contribué à mon "lancement". Je le trouve très inspirant et il m'a mis le pied à l'étrier sur le développement personnel. Bisou!

      Supprimer
  2. J'aime énormément lire ce genre d'articles car après 6 mois de perte et de rééquilibrage je suis enfin stabilisée et je trouve ça toujours hyper enrichissant de lire les expériences des autres! J'espère vraiment que tu atteindras tes objectifs! Pour le sport au tout début je me suis imposée une routine et maintenant (bon sans une vie familiale avec des enfants et tout et tout), j'y vais quatre fois par semaine et c'est clairement devenu une drogue ahah (alors que bon, j'étais pas exactement sportive). Pour l'alimentation ce qui a fait une énorme différence c'est ne plus manger de produits transformés et maintenant je passe ma vie en cuisine à expérimenter plein de choses ahah c'est un truc vraiment épanouissant je trouve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis au début de mon changement, que ce soit au niveau du sport et de la bouffe. Pour les repas, j'ai éliminé plats préparés et gâteaux industriels (et coca) mais je sais que je peux encore beaucoup m'améliorer. C'est un univers qui me fait un peu "peur", je ne sais pas trop par où commencer, il y a tellement de choses à tester, je tatonne. Et je ne veux pas dépenser 1000 dollars dans des trucs que je ne suis pas sûre d'aimer. Alors j'y vais au fur et à mesure et j'essaie de plus cuisiner moi même.
      Sinon ton expérience m'inspire beaucoup, ta perte de poids est géniale et j'espère suivre ton chemin :) Bisou!

      Supprimer
  3. Et la meilleure amie ne s'est pas inscrite du tout... un pur scandale c'te histoire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le scandale du siècle, depuis je ne lui parle plus d'ailleurs ^^

      Supprimer
  4. Oh ce bouquin a l'air top! je vais me le procurer!! et bravo :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos p'tits mots, j'y répondrai avec plaisir!
Pour être averti de la parution d'un nouveau commentaire sur cet article, cochez la case "M'informer".

Back
to top