Sa première rentrée...et la mienne aussi

Coucou tout le monde! Vous n'êtes pas sans savoir que lundi sonne l'heure de la rentrée. D'habitude ça ne me fait rien de spécial à part la fin des vacances d'été. On reprend le boulot mais le soleil est encore là, on profite encore un peu des soirées qui traînent avant l'arrivée de l'automne. Mais cette année, cette rentrée a une saveur bien plus particulière. Mon grand garçon va entrer en première section de maternelle. Une sacrée étape, pour lui...comme pour moi!


Je suis un peu stressée je l'avoue, pourtant je l'ai attendue cette rentrée. J'avais espéré qu'il y aille l'année d'avant vu qu'il est de début d'année, mais il n'y avait pas de place. Ça m'aurait permis de souffler avec les nuits compliquées de Maëlle mais avec le recul, pour lui c'est une très bonne chose que ça ne se fasse que là. Il n'était pas prêt, trop jeune pour affronter plein de changements. Car oui, même s'il connait la collectivité en allant à la garderie 1 journée 1/2 par semaine, la rentrée en maternelle est tout de même un sacré tournant.

Il faudra y aller tous les jours et ça, je ne pense pas (et c'est bien normal) qu'il l'ait compris. Il y aura des horaires, des règles à respecter. Bon dans le fond, je me doute de comment il va réagir. Il va être intimidé au début, il aura du mal à me lâcher mais au fur et à mesure, il s'y sentira bien et fera son nid.

On ne va pas se mentir, c'est moi qui flippe surtout oui. Est-ce qu'il va s'adapter rapidement? Est-ce qu'il va comprendre et respecter ces nouvelles règles? Est-ce qu'il se fera des amis? Est-ce que la maîtresse va être gentille? Et si je suis honnête, ce que je redoute le plus, c'est la part d'innocence qu'il risque de perdre. Enfin moi je le vis comme ça, je sais qu'à l'école il va y avoir des chamailleries, il va sûrement y apprendre des bêtises, j'ai peur qu'il soit confronté à des situations, des mots ou des faits blessants. On entend tellement de trucs dans les médias, la violence qui commence si tôt... Mais je sais aussi que c'est mon rôle de maman de lui montrer la bonne direction pour qu'un jour il vole de ses propres ailes. Il n'est pas prêt de quitter le nid le mien n'exagérons rien mais vous allez vous foutre de moi, mais cette rentrée me fait penser au jour où il aura 18 ans. Au jour où il dira maman, je pars de la maison. Dans une allée de supermarché, au détour d'un vide-grenier, je surprend régulièrement des bribes de conversations de maman parlant du "grand qui s'en va faire ses études" ou de la "petite qui a maintenant quand même 20 ans". Et ça aaah je suis pas prête. Mais c'est pas tout de suite quand même. Bref complètement maso la fille!

Bref je sais que Tristan est prêt et il a hâte d'y aller même s'il se demande quand même à quoi ça va ressembler. Je sais qu'il va s'y épanouir, qu'il va grandir et qu'il va progresser. Je sais qu'il sera heureux et qu'il va gagner encore plus en autonomie. Mon bébé va commencer un peu, tout doucement à voler de ses propres ailes et c'est si beau. C'est effrayant aussi mais c'est la suite logique, on élève son petit pour le voir réussir sa vie.

En attendant, ma mission sera de l'accompagner avec le sourire et de pleurer discrétos dans la voiture :). Les mamans et les papas, si vous avez des conseils pour gérer au mieux de changement, n'hésitez pas!

CONVERSATION

2 commentaires:

  1. J'espère que tout s'est bien passé :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Ça été oui, il y a encore des jours avec "je veux pas aller à l'école" mais il s'éclate quand même :)

      Supprimer

Merci pour vos p'tits mots, j'y répondrai avec plaisir!
Pour être averti de la parution d'un nouveau commentaire sur cet article, cochez la case "M'informer".

Back
to top