Etre sensible et savoir se protéger

Coucou tout le monde! Je ne me suis jamais considérée comme hyper sensible mais ces derniers temps je dois bien me rendre à l'évidence que ma sensibilité s'est comme démultipliée.

apprendre-a-etre-moins-sensible

Est-ce que je suis une éponge émotionnelle?


Peut-être bien, je ne sais pas. Je me suis rendue compte de ça comme un boomerang pris en pleine tête il y a peu, en me connectant sur Twitter et en apprenant la perte d'un enfant par sa maman. Il avait presque le même âge que Tristan et souffrait d'une maladie qui l'a emporté avec lui au paradis. Je les ne connaissais absolument pas, c'était par un retweet de quelqu'un mais quand j'ai lu ça, ça m'a pris aux tripes. J'ai eu les larmes aux yeux et je n'ai pas pu m'empêcher de regarder les photos de cette famille sur Instagram. De les voir heureux avant ce drame, les câlins, les bisous... J'avais l'impression de ressentir la douleur, leur douleur. Bien évidemment il serait très prétentieux de ma part de dire que je savais ce qu'elle vit parce que j'ai la chance de ne jamais avoir traversé cette épreuve qu'est la perte d'un enfant. Mais j'ai eu mal, j'y ai pensé pendant un moment et j'y repense encore de temps en temps.

Une sensibilité exacerbée


Vous allez me dire que personne ne peut être insensible face à ça, d'autant plus que je suis maman, la "comparaison" est inévitable. Et je vous répondrai que oui c'est vrai, depuis que je suis devenue mère, ma sensibilité s'est exacerbée. Je ne dis pas qu'avant j'étais impassible face à des horreurs. Je pense à cette photo atroce de ce petit garçon syrien mort noyé, sur une plage...Ou à l'histoire de ce pauvre chien enterré vivant par son maître. Ça me dégoute, ça me révolte et je me prends ça de plein fouet. Évidemment ça finit par passer, on a tous nos vies, nos problèmes mais on ne peut que se remettre en cause. Moi qui me foutait de ma copine qui pleure devant chaque épisode de Grey's (oui bon ok Grey's c'est souvent triste mais elle a aussi pleuré devant la cérémonie des JO quand même, hein Margot :), je me surprends à verser ma larmichette devant un épisode fort en émotion. Ma sensibilité reste "contrôlable", je ne pleure pas toutes les larmes de mon corps pendant plusieurs jours mais ça va quand même me miner, j'y pense (pas pour Grey's hein).

Que faire pour être moins émotionnelle?


Je vous l'avoue, j'en ai marre. Je rêve de prendre les choses moins à cœur. Je ne veux pas devenir une âme insensible mais me protéger. J'ai donc décidé d'éliminer au maximum les sources de ces maux. Je sais bien que je suis géniale (humour du jour bonjour) mais non je n'ai pas la solution pour éradiquer la méchanceté, la pauvreté ni même la mort. Je vous en avais déjà parlé mais j'essaie (tant bien que mal) d'éviter les infos. Certains penseront que c'est faire l'autruche. C'est vrai mais c'est mon choix et je l'assume. J'ai carrément supprimé les gens sur Facebook qui relaient des articles d'actu, bien souvent tristes. Non pas que ce n'était pas intéressant mais je préfère rater l’énième fait divers glauque. Et ne pas voir ne m'empêche pas d'aider, à mon niveau, à ma petite échelle, ceux qui en ont besoin.

Je vais essayer de moins me surfer sur les réseaux sociaux. Ils sont vicieux, je veux dire qu'ils accentuent notre curiosité, pour le bon comme pour le mal. Après c'est vrai que c'est théorique parce que je ne vis pas recluse. Je m'intéresse à notre société et à ce qui se passe dans le monde, je ne suis pas prête non plus à me passer de mon smartphone donc je tomberai encore et toujours sur des choses qui me toucheront. C'est aussi à moi de travailler sur moi même. Je pense aussi que si vous êtes confronté(e)s à ce problème mais que la source est une personne, il faut vous en éloigner. Et puis il y a près de 10 ans, j'ai fait un an de yoga. Ça remonte, ce n'était pas long et pourtant les exercices de respiration me sont toujours utiles. Rien ne vaut un bon coup d'air dans la cage thoracique et au niveau du plexus solaire. Ça détend, ça soulage. Et puis je savoure la vie.

Reconnaître quand je suis heureuse


Il y a des gens à qui tout réussi, d'autres qui vivent dans la plus grande misère. C'est un fait, il faut l'accepter. Heureusement je suis de nature optimiste (on dirait pas hein lol) et je sais profiter d'un moment heureux. Souvent je me dis tiens là je suis heureuse. Et ça je pense que c'est une grande force de savoir profiter de l'instant présent. Pas besoin de médicament pour ça, je sais reconnaître que j'ai de la chance, même si comme tout le monde j'ai des couacs sur ma route. Certains prient, d'autres touchent du bois, mais dans tous les cas, c'est très important de profiter à l'instant T. Et ne pas s'en rendre compte après, une fois que l'on est dans une passe difficile. Etre sensible est une grande qualité, maintenant il n'en tient qu'à nous de la gérer. Passez du temps avec vos amis, votre famille, peignez, courrez nu à côté d'une licorne si c'est ça votre trip mais surtout, n'oubliez pas de vivre!

Et vous, êtes-vous (hyper)sensibles? Comment vous gérez votre émotivité? Est-ce que vous avez des astuces?

PS: si vous souhaitez en lire plus sur le sujet, je vous conseille le très bel article de Friendly Beauty sur sa douleur face à la souffrance animale.
Source photo: Pinterest

CONVERSATION

1 commentaires:

  1. Moi aussi je suis hyper sensible et j'ai la larme facile : je comprends tes réactions.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos p'tits mots, j'y répondrai avec plaisir!
Pour être averti de la parution d'un nouveau commentaire sur cet article, cochez la case "M'informer".

Back
to top